Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ki K'on Est

  • : Le blog de mako
  • Le blog de mako
  • : Rénovation d'une maison ancienne
  • Contact

Ze troubadours kon écoute


Oyez,  oyez, braves gens ! Ce bleug devient sonore (enfin ... on tâche que !)

Méfiance, y'a un peu de tout et surtout du nimport'nawak' ! 

 

  logo-fondnoir

 

Un blog de plus sur la rénovation d'une maison, comme quoi ça doit être possible de réaliser soi - même ses travaux, sans être ni un grand bricoleur averti, ni un surhomme ...


Merci par avance de la visite

Des sesterces avec Mako

Une piscine pour 1 euro par jour, oui, c'est possible !

Cliquez ici pour plus d'infos

 

 

 

Grâce à Écoclic, mon blog est éco-responsable !

 

  

 

 

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

 

 

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 20:27

Ave

 

Allez ...

On continue par une belle découverte !

Ne serait-ce point là l'ancienne bouche d'un four à pain, hélas détruit ? (Euh ... au 1er étage ?)(encore une bizzareté !)

 

 17eme 05-13

 

Ce qui semble indiquer donc que, , c'était plutôt une forge (mais rien n'est moins sûr vu que rien n'est daté) ...

Du coup, vas savoir ...

 

Et on continue cet enduit de propreté ...

Encore et encore ...   

Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 15:49

Ave

 

Ayéééé : Les affaires ont repris !

Bien évidemment, pour des raisons pratiques, les différentes phases de WAKA annoncées sont ou seront réalisées au fur et à mesure de l'avancée du chantier ...  

Première étape donc, avec le décrouttage de la couche de ciment bâtard recouvert de plâtre sur toutes les faces des pièces en question :

Appart17 12-12 (6) 

 

Tiens ? Un Siyasacàgravois©™® !    

Comme déjà dit, c'est l'occasion d'écrire quelques nouvelles pages quant aux moult remaniements qu'à connu la chaumine au cours des âges ...

Avec, en vrac, des arcs de décharge au dessus d'ouvertures (bah oui, dans le lot des anciens proprios, y'en avait qui savaient construire komilfo) :

      17eme 01-13 (4)

 

Des portes condamnées :

     17eme 01-13 (5)

 

17eme 01-13 (1)

 

Evidemment, tout un chambranle de porte ...

Celà donne hélas aussi matière à de magnifiques "coups de sabre" dans la maçonnerie ...

 

D'autres proprios ont été ... disons ... plus créatifs :

17eme 01-13 (3)

 

Verdict : "Vu la flèche que prend le bout de poutre, à consolider urgemment" ...

Il y en a d'autres que je te ferai découvrir au fur et à mesure ...

 

Evidemment, on va pas laisser celà en état ...

Youlahup barbatruc !

Avant de poursuivre l'aménagement, un bon enduit à la chaux par là dessus, histoire de cacher la misère consolider la maçonnerie :

 

17eme 01-13 (2) 

L'idée de cet enduit c'est aussi de considérablement limiter (ou repousser) les possibilités pour les rongeurs d'accéder à l'intérieur de la turne ...

"A travers le mur ?" t'entends-je penser ...

Bah oui, à travers le mur ...

 

J'en profite pour ouvrir une parenthèse :

[C'est ce qu'on va appeler un retour d'expérience : le résultat cumulé des ravages du temps, du défaut d'entretien et des erreurs des précédents proprios et, par endroits, d'une maçonnerie de l'appareillage de pierres réalisée uniquement avec de la terre ...

Rigoles pas : ça marche et nombre de vieilles bâtisses ont été réalisées ainsi !

Sauf que la terre, ça peut devenir pulvurélent en séchant et, pour le coup, les générations de rongeurs n'ont guère de choses à ronger pour se frayer un passage ... 

Et c'est aussi pourquoi ces types de murs ne supportent pas l'eau et doivent être recouverts d'un enduit "respirant" : étanche à l'eau mais perméable à la vapeur ...

Encore une fois, on est en train de réinventer l'eau chaude et j'attends avec impatience les résultats de ça]

Fin de la parenthèse.

 

On en a profité pour rêgler le cas de quelques coups de sabre, à l'aide de pierres judicieusement placées (ce qui aura nécessité aussi le démontage partiel de certaines parties de la maçonnerie)(réalisé en serrant les fesses, vu la configuration des lieux)(et là, pas d'images car tu vas me traiter de taré !)  

J'a laissé toutefois apparentes quelques pierres remârquââââbles ...

Afin de conserver la mémoire de la chose ...

Et de donner quelques "bonnes" surprises au gazier qui démontera les aménagements qui vont suivre ...

Car, faut pas se leurrer : celà arrivera bien un jour ...

 

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 20:33

Ave

 

 

Même motif, même punition que pour l'abri à fier destrier :

 

Pas compliqué de constater qu'un des chevrons est pourri, car la bande d'étanchéité ne couvre pas l'ensemble de la toiture :  

  Buch 10-12 (5)

 

Pastèque sur le gateau, vu la découpe, il aurait été posé à l'envers que ça ne m'étonnerait qu'à moitié :

 

  Buch 10-12 (4)

 

Donc (je fais court) :

- on détuile les parties qui nous intéressent,

- on remplace le chevron incriminé, ainsi que les liteaux qui n'auront que peu goûté l'opération,

- on en profite pour consolider ce qui doit l'être ça et là,

- on pose de l'étanchéité là où il y a besoin (en tuilant dans le sens de l'écoulement de l'eau et en scotchant les lés),

- on raligne les chevrons (sinon, je vois pas comment je va pouvoir poser le chéneau),

- justement, le chéneau, on le pose,

- on retuile (forcément, ça ne colle plus sur les bords donc en avant pour moult découpes),

- on en profite pour réaliser un enduit sur le bout de mur entre le bûcher et l'abri à fier destrier (pour éviter que l'eau s'infiltre là où on n'en veut pas),

- tant qu'à faire le hussard sur le toit, on va en profiter pour faire un bon nettoyage,

- et voilà !

 

Bon, quelques enluminures pour illustrer le propos (vraimnt pourri le chevron ....) :

   Buch 10-12 (1)

 

Buch 10-12 (2)

 

Buch 10-12 (6)

 Buch 10-12 (3)

 

Youlahup barbatruc, voilà la fin de Ze gros chantier de l'année ...

 

Ayanty retrouvé de la motivation, on va de suite passer à autre chose ....

 

 

 

Repost 0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 20:30

Ave

 

 

D'abord, ouatmille excuses pour ces hideuses publicités qui fleurissent sur ce modeste bleug suite à, je cite ovairebleug, "une absence d'activité" ...

 

Bref, il suffit que tu tournes le dos à peine plus de 5 mn (parce que tu as autre chose à faire et/ou que tu t'es absenté de ta chaumine pour des congés bien mérités) pour qu' "ils" te collent quasi illico de la réclame sur ton site ...

 

Alors que tu as bien précisé à de nombreuses reprises que tu n'en voulais pas ...

 

Et que tu ne voulais surtout pas en voir ...

 

Voilà qui a le don de m'énerver un tant soi peu ...

 

Et voilà la raison de ce ch'tiot article ...

 

Et les travaux dans tout ça ?

 

Eh bien les tuiles sont en place, avec les rives et toutes les découpes :

 

Abri 08-12 (5)

 

La zinguerie aussi a retrouvé sa place (il manque encore un peu de boulonnerie) :

 

Abri 08-12 (3)

 

Et on en a profité pour équiper le tout de gouttières :

 

Abri 08-12 (4)

 

Même chose sur le bûcher, où on va en profier pour régler quelques problème de structure (écran sous toiture qui ne va pas jusqu'au bout des chevrons, remplacement d'un chevron pourri par le fait que l'écran n'allait pas jusqu'au bout, etc.) .... 

 

 

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 21:44

Ave

 

 

Nul besoin d'être grand clerc pour se rendre compte que le sieur Mako s'est quelque peu désintéressé de ce modeste bleug ces dernières semaines ...

 

A décharge, ce chantier a été retardé considérablement par les mauvaises conditions météorologiques qui ont prévalu lors de ce mois de novembre juin ...

 

Faut dire qu'entre la pluie, la bruine, les giboulées, les hallebardes ...

 

Simple : il n'y a guère que la m.... en paquets qui n'est pas tombée sur la maison qui s'restaure ...

 

La preuve en image ?

 

Abri 06-12

 

Bref, à la demande générale, voici la suite du chantier !

 

On a continué avec un gros WAKA de toute cette drouille :

 

Abri 07-12 (2)

 

Puis, c'est le début de la reconstruction à proprement parler ...

 

Pose des chevrons, après adaptaions et/ou refaisances des pannes (pas de photo ou voir celle plus haut)

 

Fixation du lambris et pose de l'écran sous toiture et fixation avec des liteaux :

  

Abri 07-12 (6)

 

Celà a tout de même plus de gueule ainsi, non ?

 

Abri 07-12 (7)

 

Restera à poser les gouttières et leurs divers accessoires, les liteaux (ce qui nécessitera moult calculs savants pour que ça tombe pile poil) ...

   

Et enfin, yaurapluka mettre des tuiles neuves ...

 

A suivre !

 

 

 

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 20:52

Ave

 

 

Je sais je sais : le sieur Mako ne se foule pas trop sur ses chantiers en ce moment ...

 

Ni pour t'en rendre compte, cher lecteur ...

 

Nonobstant, quelques étapes essentielles ont été d'ores et déjà franchies ...

 

D'abord, l'approvisionnement en nouveaux chevrons et liteaux :

   Abri (05-12 (3)

 

Puis, le détuilage (avec l'aide bienvenue de ma nombreuse progéniture) :

    Abri (05-12 (4)

 

Y'a pô : le diagnostic préalable était bon :

  Abri (05-12 (26)

 

 

Abri (05-12 (27)

 

C'est tout pourrave et m'étonnerai qu'à moitié si une mère ule n'avait pas pris ses aises dans cette structure ...

 

Les tuiles peu ou prou intactes ont été mises de côté pour un éventuel usage ultérieur :

 

Abri (05-12 (2)

 

Mais faut le temps que l'idée fasse son chemin ...

 

A suivre (un de ces jours) ...

 

 

 

 

Repost 0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 21:14

Ave

 

 

Encore une fois, je m'en va t'annoncer ici un de mes futurs chantiers !

 

Depuis le temps que tu me lis, tu as certainement remarqué, cher lecteur, que j'étais ... disons ... circonspect quant aux talents rénovationesques des moult anciens proprétaires de la maison qui s'restaure ...

 

Afin d'illustrer cette phrase d'introduction, penchons nous de nouveau sur le cas de l'abri à fier destrier gazoléiné ...

 

Remémorons-nous la suite des évènements et des travaux (faits ou à venir) :

 

D'abord, en guise de chantier de sauvegarde, avant de tout prendre sur le coin de la goule, pour cause de moult infiltrations et malfaçons créatives, il y a eu les joints et la zinguerie sur la face extérieure du mur en 2008, côté Nord :

 

Mur-ext-04-08.JPG   

Puis l'intérieur, en 2009, un peu pour les mêmes raisons de consolidation (d'ailleurs, il manque toujours la passe de finition) :

    Abri-06-09--2-.jpg

 

Ensuite, il reste la face extérieure du mur, côté Sud cette fois (là, pas de crainte : c'est moche, hideux même, mais c'est costaud) :

    Abri-05-09--2-.jpg

 

Voyons voir, que me reste t'il à te montrer ...

 

Ah oui, la "dalle" :

 

Abri 05-12 (4) 

Abri 05-12 (5)

 

Fendue, pas plane, plein de trous et d'effondrements, comblés avec des restes de ragréage à la va comme je te pousse par ton modeste serviteur), etc.

 

(Là, soit l'herisson est des plus sommaires, soit le béton n'est pas armé ...)(voire même, les deux !)

 

Et enfin, pastèque sur sur le gateau, le toit :

   Abri 05-12 (3)

 

Objectivement, on ne peut reprocher le réemploi de vieilles tuiles ...

 

Sauf qu'avec les ravages du temps, certaines ne remplissent plus leur office ...

 

On note également la présence d'un écran sous-toiture (ce qui est a priori une bonne idée) :

   Abri 05-12 (1)

 

Par contre, au vu de l'état des chevrons, on peut légitimement avoir des doutes sur la qualité de la pose (bingo ! L'écran ne remonte pas contre le mur et il y a un lé tuilé à l'envers ....) :

 

Abri 05-12 (2) 

 

On ne s'étonnera donc pas, qu'en cas de fortes pluies, l'eau s'infiltre le long du mur, sur et au travers de l'écran sous-toiture ...

 

Bon beh ...

 

Yapluka ...

 

- Enlever les tuiles, les lattes, l'écran et les chevrons ;

 

- Remplacer les chevrons ;

 

- Pose d'un lambris pour faire joli ;

 

- Mise en place d'un nouvel écran, en prenant bien soin de le faire remonter là où il faut ;

 

- Cloutage de nouvelles lattes ;

 

- Pose de nouvelles tuiles (bah oui, on ne se refuse rien) ;

 

- Pose d'une gouttière ;

 

- Quelques joints ...

 

On va donc commencer par le commencement : passer commande à la scierie, attendre la livraison, laisser finir de sècher, etc. ...

 

La suite en enluminures prochainement ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 20:34

Ave

 

Même procédure que alors, pas de blabla : 1/2 m3 de sable et une poignée de sac de chaux ...

 

Youlahup barbatruc :

  pignon 04-12

 

Mise en oeuvre sur 2 WE d'où les différences de coloration entre "en cours de séchage" et "frais posé" ...

 

Rien de bien grâve ; les différences vont s'estomper ...

 

Bon, ceci étant dit, on n'échappera pas à la réfection "komilfaut" des arrases ...

 

Le jour où on aura assez de sesterces pour (faire) refaire le toit ...

 

Mais ceci est une autre histoire ...

 

 

 

Repost 0
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 21:33

Ave

 

 

- "Tant que t'y es, taka refaire aussi la porte du bûcher !

- ..."

 

ai-je entendu dire, de façon péremptoire ...

 

Et même motif ... (même punition !) :

 

Porte cave (2)

 

Du côté pile :

 

Porte cave (7)

 

Vu que la refaisance de la porte du bûcher a été menée de façon concomitante et similaire à celles de la cave, je fais court !

 

Porte cave (9)

 

  Tadaaa :

  Porte cave (26)

 

En clin d'oeil à Gounthar, une véritable "revieuvation" !

 

 

Une précision sur les clous :

 

Il va de soit qu'ici, ils sont purement décoratifs ...

 

Nonobstant, c'est ainsi que les anciennes portes étaient faites ...

 

Le but était double :

 

D'abord, bien évidemment, assembler solidement les différentes parties (planches verticales et horizontales) ... 

 

Ensuite, en cas de "gros souci", en ces terres qui ont connu moult invasions durant leur histoire, la cave pouvait servir de refuge : rien de tel qu'un bon clou pour émousser le tranchant d'une hache ...

 

Tu vois ce que je veux dire ?

 

Non ?

 

Et bien, c'est pas pour me vanter mais j'en connais un qui aurait moins fait le malin à la maison qui s'restaure ....

 

C'est celui  !

 

 

 

Repost 0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 19:55

Ave

 

 

Bien, on s'est attaqué à la refaisance de la porte de cave ...

 

Donc, en avant pour :

 

- le "chinage" de pièces "kivonbienaller" :

 

Porte cave (1)

 

- la création des pièces "konaplu" (en bref, celles qui n'ont pu être chinées)(bon, certes, y'a rien d'extraordinaire : un trou dans un bout de feraille ...) :

 

Porte cave (23)

 

- la commande à une scierie proche de planches "à des couettes" ... 

 

- le ponçage, rainurage, rabotage, défonceusage (avec en préalable la création d'une "fausse table" pour la création des différentes moulures) et traitements d'icelles (je fais court, hein, puisque tout ça peut aisément se trouver ailleurs sur le ninternénette)(par exemple, ) ...

 

- les découpes (le moment le plus crucial car les montants sont tout ce qu'on veut ... sauf droits et réguliers)(parait que c'est exprès pour "le passage du tonneau") :

 

Porte cave (10) 

Initiallement, j'avions créé avec Mio un "patron" en carton mais ça a pô marché : trop d'incertitudes aux points "cruciaux" ...

 

D'où (faut bien avouer que c'est un stade où on connait quelques moments de solitude)(c'en est désespérant) :

  Porte cave (14)

 

- l'assemblage par collage :

   Porte cave (12)

 

- le peinturlurage (ici au stade de la sous-couche blanche) :

   Porte cave (13)

 

 

Un ch'tiot détail des découpes pas totalement hasardeuses (le fameux "passage du tonneau") :

 

Porte cave (8)

 

   

Tout celà est bel et bien beau ...

 

Sauf que ...

 

Sauf que j'a pô pu récupèrer assez de clous ...

 

Et ceusses que j'ai, issus du démontage des anciennes portes, sont tout tordus / rouillés :

 

Porte cave (24)

 

En deux mots : non réutilisables (a priori) ...

 

Trois, trois, trois, trois, trois fois hélas !

 

D'où le dialogue suivant (pas si imaginaire que ça), suite à l'énoncé du problème à ma coordinatrice de travaux préfèrée :

 

"- Qu'à celà ne tienne, taka remettre d'aplomb ceux que tu as et t'en refaire une poignée !

- ...

- Ben ouais, ça doit pô être si compliqué que ça, si ?

- ...

- C'est comme ça et pis c'est tout !

- ...

 

Hum ...

 

Bref ...

 

Un peu de recherche ici ou , et un peu d'espionnage "industriel" deci delà, entre autres chez un forgeron de ma connaissance ...

 

Et le sieur Mako de se sortir les doigts du fondement (Tudieu, ce qu'y faut pas faire, j'te jure) ...

 

Mais ...

 

Ne serait - ce point le moment de faire une petite pause ?

 

 

BLAGUE CARAMBAR

Depuis quand un ordinateur transpire quand il va plus vite ?

 

 

Réponse : Depuis qu'il a des aisselles (ADSL)

 

 

(celle là encore, fallait l'oser !)

 

Allez ...

 

On reprend !

 

- redressage des clous (sur une enclume de poche) :

 

Porte cave (21)

 

- recréage de "pointes" par meulage (attention les doigts !) :

 

Porte cave (16)

 

- "atelier forge" par cannibalisation du barbecue familial et usage d'un gonfleur à matelas de récupération (ce qui n'empêche nullement une utilisation bêtement et bassement culinaire) : 

 

Porte cave (17) 

L'idée est de réaliser une "trempe" : chauffer les clous au rouge avant de les plonger dans de l'eau salée (le but est d'améliorer les qualités mécaniques des clous, de réduire "chimiquement" la rouille et ainsi de retarder son retour)(bon, ça, c'est la théorie, hein ! on verra à l'usage) 

 

- "Mako, mon sieur Mako, ne vois tu rien venir ?

- Je vois le charbon qui poudroie et les clous qui rougeoient" :

 

Porte cave (15)

  

- Un échantilllon de la "production" avant la trempe (non seulement l'appareil à enluminures instantannées a eu du mal a piger ce que je voulais prendre mais le rendu des couleurs est raté)(rendu là, tu es d'ores et déjà excusé si tu me traites de "fada" !) :

 

Porte cave (18)

   

- C'est pas pour me vanter mais, c'est à ce moment précis, et de façon tout à fait concomitante (mais tout à fait par hasard), que j'a trouvé un bon demi kilo de clous kivonbien, le tout pour une misère en sesterces (tellement peu que ce n'est même pas la peine d'en parler), permettant de complèter mon lot de clous forgés ... D'où, l'abandon de l'idée de les forger moi-même (à mon grand regrêt)(mais ce ne serait que partie remise que ça ne m'étonnerai qu'à moitié, mais dans le cadre d'un autre projet) et le passage illico presto à la phase suivante, à savoir : 

 

- la mise en peinture des clous sur la partie visible (histoire de pas saloper celle de la porte avec de l'antirouille) :

    Porte cave (11)

  

- la  mise en placeçage des portes (autre grand moment de solitude à la découverte de ZE erreur)(bah oui, l'en fallait une ... c'est qu'on ne s'improvise pas menuisier) :

 

Porte-cave--25-.JPG 

- la pose des quelques ferrures :

 

Porte cave (22)

 

- Et tadaaaa, après cloutage et réparation d'une erreur de découpe (ce qui aura nécessité de tout reprendre au début faute de planche en rab')(bah oui, "on" m'a dit "à l'identique" alors j'a fait "à l'identique", d'où les quelques erreurs dues au fait que la porte initiale n'était plus toute jeune et avait eu tout le temps nécessaire pour travailler et s'affaisser...) :

 

Porte cave (27) 

 

 

Pour la petite histoire, la phase d'espionnage industriel a été l'occasion de discuter longuement avec un vieux Monsieur : rien de moins que le petit fils de l'ancien menuisier du village ...

 

Bah oui : celui qui avait fabriqué la porte d'origine !

 

La boucle fut ainsi bouclée !

 

 

  

 

 

Repost 0