Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ki K'on Est

  • : Le blog de mako
  • Le blog de mako
  • : Rénovation d'une maison ancienne
  • Contact

Ze troubadours kon écoute


Oyez,  oyez, braves gens ! Ce bleug devient sonore (enfin ... on tâche que !)

Méfiance, y'a un peu de tout et surtout du nimport'nawak' ! 

 

  logo-fondnoir

 

Un blog de plus sur la rénovation d'une maison, comme quoi ça doit être possible de réaliser soi - même ses travaux, sans être ni un grand bricoleur averti, ni un surhomme ...


Merci par avance de la visite

Des sesterces avec Mako

Une piscine pour 1 euro par jour, oui, c'est possible !

Cliquez ici pour plus d'infos

 

 

 

Grâce à Écoclic, mon blog est éco-responsable !

 

  

 

 

bonial – prospectus et catalogues de vos magasins – moins de papier!

 

 

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 20:59

Ave

 

... Il est grand temps que le printemps revienne ...

 

 Ombre 03-13

 

Car faut bien avouer qu'on n'est plus que l'ombre de nous-mêmes ...

 

Que le 1er qui a fredonné "tagada tagada voilà les Dalton" se dénonce !

Il aura l'extrême honneur et l'avantage de se voir décerner une place privilégiée dans un de mes chantiers participatifs personnels, nommé à juste titre "comme à Cayenne au temps du bagne", le but étant de réduire un massif bloc d'enrochement d'1m3 en gravier concassé 10/14 à coups de cure-dent ...

Nourri / logé et je fournis le costume de bagnard et les cure-dents !

 

 

 

Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 21:04

Ave

 

Comme il est dit dans le titre, promis, juré, craché (ptt !), je ne causerai plus ici de développement durable ...

Notes que c'est pas parce que le sujet ne m'intéresse plus ...

Ou que je n'ai plus rien à te raconter ... (M'enfin, bien sûr que ce n'est pas la raison !)

Vu qu'y'a encore beaucoup à dire et que fourmillent les bonnes histoires sur le sujet ...

Et je ne te cause même pas de " l'affaire " qui défraye ces jours la chronique ... (il s'agit bien sûr de l'histoire du cheval qui a voulu se faire passer pour du boeuf ...)(on va pas non plus tirer sur l'ambulance et celà est déjà plus qu'abondemment traité par ailleurs)

Non, c'est que, et c'est pas pour me vanter mais, grâce à un lecteur assidu de ce modeste bleug, v'là t'y pô que j'a mis la main sur un sujet susceptible d'occuper moult de nos prochaines soirées, vu qu'on devrait pas tarder à nous en causer dans le poste ...

En plus, vu qu'on est quasi les premiers à en parler, tu pourras ainsi aisément briller en société !

Certes, celà reste proche du développement durable ...

On pourrait même arguer que, fondamentalement parlant, il n'y a guère de différence ...

Que c'en est un succédané ...

Soit !

Mais, en la matière, ce n'est pas le principe qui est intéressant, c'est la manière dont on le traite ...

Surtout quand celà donne matière à la gaudriolle !

Bref, tadaaa ! J'ouvre ici le chapitre de la Transition Energétique ! (ou Ecologique, c'est selon)

Si tu ne le sais pas encore, ça vient d'arriver chez nous ...

Et c'est au final la suite logique des grenelles de l'environnement du gouvernement précédent (même si je suis prêt à parier que personne, ni de droite ni de gauche, ne voudra jamais le reconnaître, au contraire !)

Evidemment, vu que je suis une grosse feignasse quand je m'y mets (et histoire de ne pas plus allourdir ce texte), je te renvoyes vers si tu veux en savoir plus ... 

A tout seigneur, tout honneur, il convient d'examiner tout d'abord ce que prévoit de faire l'initiateur de la chose, celui par qui tout arrive, je pense bien évidemment à l'Etat ...

Déjà, pas de panique : nous, on n'en est qu'au stade de la préparation du débat national ... (je te traduits : "ça va : on a le temps de voir venir ...")

Sauf que, lui, l'Etat, a déjà défini sa "feuille de route" ... 

Bah oui, déjà : on n'a pas commencé à en causer que lui nous dit "je m'en vas faire comme ci et comme ça, et basta !" (quoique ...)

Et il le fait ministère par ministère ...

Si si

Vu que je vois bien que tu ne me crois pas, elles sont toutes !

 

Vu le temps que ça va prendre pour que tu lises tout ça, ne serait - ce point le moment de faire une petite pause ?

 

BLAGUE CARAMBAR

Un coq rentre au poulailler avec un oeuf d'autruche. Il convoque ses poules.

- Mesdames, je ne voudrais pas vous vexer, mais ...

vous voyez ce que produit la concurrence !

 

Maintenant que tu es remis de tes émotions, reprenons ...

 

Inutile de préciser que je suis un tantinet déçu par ce que j'ai pu lire ?

D'abord, se fixer des objectifs, c'est bien, mais encore faut-il qu'ils soient chiffrés ...

Sinon, ça ne sert pas à grand chôse ...

Faut aussi qu'ils soient comparables entre eux ...

Ou du même niveau ...

Exemple, pas totalement pris au hasard :

On me fixe 2 objectifs : recruter un fonctionnaire chargé d'appliquer la feuille de route et réduire la consommation de gazole du ministère.

C'est un peu court de claironner que 50 % des objectifs sont atteints dès que le mec est dans son bureau, non ?

Et de combien faut baisser la consommation ?

"Ah non, z'ont rien mis ..."

Tu fais ça au boulot, tu te prends un SCUD ...

Et pourtant , certains ne se gènent pas pour le faire ...

Mais, y'a pire !

Pour certains (la plupart d'ailleurs), y'a rien de concret !

C'est pourtant pas les idées qui manquent !

Par exemple, au chapître de la diminution de la contribution aux émissions de gaz à effet de serre, par réduction des consommations de produits pétroliers :

- Pour le ministère des affaires étrangères, rapatrier toutes les ambassades en France, et les implanter, au hasard, dans le bled ouskon trouve la maison qui s'restaure (ainsi ton modeste serviteur pourrait facilement aller aux soirées de l'ambassadeur, qui, comme chacun sait, sont toujours réussies ...)

- Même chose pour l'Outre-Mer, c'est pas la place qui manque au large de nos côtes, que diable !

- Pour le ministère de la Défense, former tous les conducteurs de chars Leclerc à l'écoconduite (ben quoi ? les facteurs le font déjà !) et faire respecter les limitations de vitesse aux forces de l'ordre en toutes circonstances (j'insiste) ...

- Pour le ministère de l'Education Nationale, passer à la semaine de 1 jour (bah oui, quelle irresponsabilité de devoir jeter tous ces instituteurs et professeurs sur les routes 4, et bientôt 4,5 jours par semaine !) 

- Pour le ministère des Sports, organiser toutes les compétitions internationales sur le territoire (ou alors les courreurs y vont en courrant et les nageurs en nageant, etc., en plus, ça leur ferait de l'entraînement)(j'avoue que je ne sais comment faire pour les lançeurs de disque). On peut aussi envisager de jouer les matchs de sports collectifs en visioconférence. 

- Pour le ministère de la Culture, inventer une sorte d'appareil qui permette de voir des films chez soi plutôt que de devoir se déplacer jusqu'à une salle de visionnage collectif (oups, mille excuses, on me souffle dans l'oreillette que celà existe déjà) 

Allez, 2 derniers exemples ?

- Pour le ministère de l'Intérieur, doter les compagnies républicaines de sécurité de gaz lacrimogènes écolabellisés, voire même bio (et parfumés à l'essence de rose, SVP)(ou alors, vétiver ?)(je me demande bien pourquoi personne n'y a encore pensé) 

- Pour le ministère de la Justice, dématérialiser les procédures avec l'outil informatique plutôt que de continuer à utiliser des quantités astronomiques de papier

J'arrête là (je me retiens de t'en mettre 12 pages !) ...

Et puis c'est l'heure de ma piqure ...

 

Si tu veux contribuer, n'hésites pas !

 

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 20:46

Ave

 

V'là t'y pas qu'il nous en est encore arrivé une bien bonne, au cours de nos désormais célèbres ballades dominicales ...

Figures-toi qu'alors que nous baguenaudions gaiement, par une belle journée ensoleillée, au milieu de la forêt de ****, dûment munis de la carte IGN au 25 000ème du coin, histoire de ne pas se perdre, beh, le brouillard est tombé ...

Mais ... pas n'importe quel brouillard !

Un brouillard particulièrement épais ...

Forcément ...

Et, c'est pas pour cafter, mais il n'était pas vraiment annoncé par Joël Collado ...

 

Qu'importe !

Vaille que vaille, nous avons poursuivi notre chemin ...

Et puis, il fallait bien regagner le lieu ousk'était garé le fier destrier gazoléiné familial, non ?

Sauf que ...

Sauf que la belle futaie que nous étions en train de traverser a laissé peu à peu la place à ... disons ... autre chose ...

Pas à Fangorn, pas à ce point là ! (quoique)

Mais à quelque chose s'en rapprochant doucement ...

Petit à petit ...

A un point où je m'attendais presque à voir surgir de la soldatesque des temps anciens, à la manière de je ne sais plus quelle BD (à part que là, c'était dans des marais) ...

Bref, connaissant la suite de l'histoire et l'heure du coucher du soleil approchant, une inquiétude sourde et quasi légitime commençait à voir le jour chez la partie "féminine de plus de 18 ans" constituant la troupe ... 

Inquiétude qui a fini par gagner progressivement les nazguls (ceusses qu'ont moins de 18 ans) puis la partie "masculine de plus de 18 ans" (aka : bibi) ...

Etions-nous perdus ?

Meuh non ! (re quoique)

Car, il m'a semblé tout à coup distinguer sur la dextre un chemin ...

Chemin dont on a pu distinguer à travers le brouillard qu'il grimpait au flanc d'une colline ...

"Hardi, fiers et gais compagnons, grimpons-y céans, sur cette colline (oui, je parle comme ça à ma nombreuse progéniture) : on a de bonnes chances de percer cette scrongneugneu de putentrailles de nappe de brouillard à la c.. et de pouvoir ainsi nous orienter à l'aide de notre bonne vieille carte ! Ainsi, on saura où on est et comment faire pour retrouver la bagnolle !"

Ainsi fut dit fut fait ...

Evidemment, au cours de la grimpette, la forêt a poursuivi sa métamorphose en ... quoi déjà ?

Mais on a aussi commencer à percer le brouillard ...

Ah !! Sortir de ce satané brouillard ... (oui, car y'avait du brouillard)(je sais que tu suis, mais ne me coupes pas tout le temps, sinon on va pas y arriver)

Ce qui était aussi l'objectif de l'escalade (car, on commençait à avoir aussi ça en tête ....)

Sauf que, arrivé au sommet, mon sang s'est glacé (car, en fait, si : je sais qu'elle est la BD : c'est le cultissime cycle de la "Balade au bout du monde") ...

Car, au sommet de la colline, il y a un château fort ... 

Mais, contrairement à cette BD, il est en ruines (ouf !)...

Comme prévu (ou vivement souhaité), on a aussi pu (enfin) apercevoir le soleil ...

Et s'orienter ...

Et reprendre le bon chemin, dans la bonne direction ...

Et retrouver le fier destrier gazoléiné familial qui piaffait d'impatience de nous voir tarder à revenir ...

Et rentrer gentilment à la maison qui s'restaure ...

Et c'est ainsi que se termine cette ch'tiote histoire ...

 

Je me trompe ou, cette fois encore, tu ne me crois pas ?  

"Mouais ... Et alors ?" t'entends-je penser ...

Ben, alors, d'après la carte, il n'y a pas de colline dans la forêt de **** ...

Toujours d'après la carte, il n'y a pas non plus de ruine d'indiquée ...

Mais ... tu voudrais bien une preuve de ce que j'avance ?

Avec une enluminure, sans doute ?

Eh bien en voilà même 2 !

Par exemple, sur celle-ci, quand la futaie tourne à Fangorn non loin du pied de la colline :

Fou allier 

Et une vue partielle des ruines :

 Pymont 01-13 (1)

 

Alors ?

Mythe ?

Affabulation ?

Vérité "vraie" ?

 

Vas savoir ...

Mais on aurait trouvé là une certaine "forteresse oubliée" que ça m'étonnerait qu'à moitié ...     

 

 

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 20:55

Ave

 

Vu que les conditions post-festives incitent plus au farniente niveau travaux qu'à une activité frénétique, j'en profite pour répondre à une question existentielle, qui a mobilisé une partie non négligeable de nos neurones lors de la soirée du réveillon ...

 

Oui, car non seulement on s'est posé la question, mais en plus on n'a pas su y répondre ...

 

Grâce à nos amis suisses et bà internénette, maintenant on sait !

 

Certes, il y a d'autres méthodes mais en voici une : c'est là !

 

Nous voilà rassurés ... 

Repost 0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 23:54

Ave

 

Comme tu l'as certainement remarqué, cher lecteur, ce modeste bleug connait une certaine accalmie …

 

Je m'en va t'en compter ici la raison, raison qui me fait négliger (quoique) l'ensemble des chantiers en cours et donc, la publication de ch'tiots articles s'y rapportant …

 

Or donc, voilà :

 

Figures-toi que, s'il y a une matière que j'ai vivement détestée tout au long de ma scolarité (notes qu'elle me l'a bien rendu), c'est bien l'Histoire …

 

Faut bien avouer que je comprends mieux le pourquoi de cette détestation maintenant que je peux constater la manière dont elle est enseignée à ma nombreuse progéniture …

 

Comme de bien entendu, la situation a considérablement changé …

 

L'Histoire, ça m'intéresse, sans en être devenu spécialiste …

 

Tout juste un amateur disons … (faiblement) éclairé …

 

Et v'la t'y pô que je te papillonne de-ci delà, au gré des envies, des humeurs …

 

Bref, rentrons maintenant dans le vif du sujet …

 

L'humeur du moment m'a fait me tourner, déjà depuis déjà de longs mois, vers un sujet qui divise la France (ou du moins, une partie d'icelle)(n'ayons pas peur des mots) …

 

Un mystère, résolu pour certains, encore en discussion selon quelques autres …

 

Quoiqu'il en soit, une source de débat …

 

En une phrase :

 

Mais où est donc Alésia ?

 

Bah oui, Alésia, la célèbre bataille qui a conclu la conquête des Gaules par un certain Jules C., en 52 avant un autre JC, là où Vercingétorix a déposé les armes, etc. …

 

Pour certains (et c'est la position officielle), c'est sûr, c'est !

 

Ayant visité la chose, je t'avoue que j'en suis ressorti un tantinet frustré intellectuellement :

 

"On te dit que c'est là, d'ailleurs c'est écrit dans le bouquin qu'on te vend à la boutique, alors, c'est bien là, point barre !"

 

Mouais …

 

C'est un peu court, non ?

 

C'est marrant comme ça m'a rappelé les visites à la turne des témoins de J…… (ils ne viennent plus) :

 

"C'est écrit dans notre livre donc c'est vrai !"

 

A ces témoins, je dis toujours que c'est un peu juste comme argument, vu que j'ai moi-même un bouquin qui dit exactement le contraire !

 

Dans le cas d'Alise Sainte Reine, c'est vrai : j'ai un bouquin qui dit exactement le contraire !

 

Alors quoi ?

 

Faut-il le croire ce bouquin ?

 

Et pourquoi lui plutôt que l'autre ?

 

Bien sûr que non !

 

Faut se faire sa propre idée …

 

D'autant plus que les hypothèses quant au lieu où s'est déroulée la bataille ne manquent pas !

 

J'en connais juste 7 qui persistent : Alise Sainte Reine,Chaux des Crotenay, Salins les Bains, Alaise, Eternoz, Ully et Montbéliard !

 

Et quel est le point commun de tous les défenseurs de chacune de ces hypothèses ?

 

Bien évidemment, à quelques notables exceptions près, de dénigrer toutes les autres !

 

Je peux quasi te résumer en une phrase l'ensemble des propos tenus par chacun :

 

"C'est sur mon site qu'est Alésia parce que (rayer les mentions inutiles) :

-          Il colle vachement mieux que les autres à la description qu'en a fait Jules C.,

-          On y a trouvé des trucs lors de doctes fouilles archéologiques et pas sur les autres (euh … surtout ceux où on n'a pas fouillé !),

-          C'est le seul où on va trouver aux alentours des noms à consonance gauloise ET romaine,

-          C'est là et puis c'est tout" (cette mention n'est pas à rayer car elle est reprise dans quasi toutes les hypothèses)(c'est particulièrement vrai dans le cas de Chaux des Crotenay, où cette allégation est reprise comme un mantra par ses défenseurs)

 

Tout cela est au final d'une totale incohérence, d'où la poursuite du débat … et ce ch'tiot article ! (j'exagère bien sûr, d'autant plus que je vais faire l même chose  !)(beaucoup de ceux qui s'intéressent au sujet, ton serviteur inclus, n'ont que l'ambition d'essayer d'apporter une modeste contribution, en restant parfaitement objectifs et sincères : c'est juste qu'il s'est passé quelque chose sur leur site et que ce quelque chose n'a hélas laissé aucune trace dans l'Histoire écrite)

 

Car, quand on prend le temps d'examiner attentivement toutes les hypothèses, on comprend vite pourquoi ça dure, c't'affaire …

 

Il suffit de reprendre ce qu'en dit Jules C. himself dans ses fameux commentaires sur la guerre des Gaules pour l'année 52 avant l'autre JC :

-          D'abord, il se prend une branlée à Gergovie (dont on ne sait pas non plus exactement où ça c'est passé, sauf qu'on est sûr que c'est aux alentours de Clermont Ferrand)

-          Ensuite, une partie de ses légions fout la pâtée à une partie des gaulois aux alentours de Paris (notes qu'on ne sait pas non plus exactement où) et se replie vers Sens

-          Les 2 armées romaines (les perdants de Gergovie et les vainqueurs de Lutèce) se rejoignent puis font route vers "la Province" (donc vers l'empire romain, empire qui est déjà fort étendu à cette époque quand tu regardes la carte, ce qui laisse à imaginer un paquet de trajets et de destinations possibles)

-         Pendant que les romains baguenaudent, Vercingetorix fédère tous les gaulois à Bibracte (près d'Autun)

-          Tout ce beau monde se retrouve pour une 1ère bataille, en guise de préliminaires (celle dont on ne connait ni le nom ni le lieu)

-          Et enfin a lieu la bataille d'Alesia …

 

Du coup, tout tient essentiellement à cette chose :

 

Ce con de Jules C. est on ne peut plus flou sur ce qu'il a fait faire à ses légions entre les batailles de Gergovie, de Paris et d'Alésia … 

 

S'il avait dit "j'étais là, je voulais aller là en passant par ici", tout serait clair ! (et on saurait où chercher)

 

Bon, après 6 années de campagne, il a pu avoir un trou de mémoire …

 

Ou un coup de mou qui a fait qu'il a oublié de le préciser ...

 

Ou encore, ce n'était pour lui qu'un détail sans importance car, à l'époque, tout le monde savait sans doute où était Alésia : après tout, aujourd'hui, 68 ans après, on sait tous où a eu le "débarquement" en juin 1944 ! (mais c'est moins sûr que nos descendants le sauront dans 2 000 ans) ...

 

Alors quoi ?

 

Par où qu'il est passé ?

 

Où voulait 'il rejoindre la Province ?

(Dans quel état j'erre ?)

 

Evidemment, selon l'hypothèse qu'on soutient, on choisit un itinéraire ou un autre :

-          Les tenants des hypothèses de Chaux des Crotenay et des autres sites plus à l'Est soutiennent que Jules et ses sbires voulaient rejoindre Genève et que donc, ils se sont regroupés du côté de Langres (euh, je te fais grâce des noms latins de tous ces bleds) …

-          D'autres soutiennent mordicus que, quitte à être du côté de Sens, autant descendre tranquilou bilou vers le "couloir rhodanien", donc vers Lyon …

-          Certains occultent carrément le sujet (sans doute parce que ça les arrange !)

 

Vu ce qu'on sait de la capacité de déplacement d'une légion romaine (et de tout ce qui traine derrière), c'est évidemment un peu dur de juger …

 

En gros, ils allaient vite et loin les gaillards ! (notes aussi qu'ils étaient sacrément entraînés pour le faire)

 

Du coup, c'est un peu normal que le flou persiste …

 

Mais là n'est pas le plus important ...

 

Autre paramètre à prendre en compte : la présence d'une plaine de 4,5 km de long ("3 000 pas"), celle sur laquelle s'est déroulée la bataille de cavalerie durant le siège d'Alésia …

 

Le truc, c'est que dans toutes les hypothèses, on se base sur l'état actuel pour la mesurer ou la définir …

 

Et les arbres, ben … ça pousse !

 

Et la terre, ben … ça se cultive !

 

C'est du simple bon sens mais une plaine à l'époque de 4,5 km de long rentre parfaitement dans une plaine plus grande d'aujourd'hui …

 

C'est plus dur d'en faire rentrer une de cette taille dans une qui ne ferait, disons par exemple, que 2,2  km (car ceinturée de falaises)

 

Pour corser la chose, une ville a pu parfaitement s'y établir (c'est l'idée de ceux qui défendent Montbéliard)

 

C'est pourquoi, dans la recherche d'un site potentiel, il ne faut s'attacher qu'au relief et pas trop à ce qu'il y a dessus (dit comme ça, c'est évident mais combien l'ont fait ?)

 

Illustrons cette évidence :

-          Quasi tous les châteaux médiévaux sont actuellement perdus dans les bois ou entourés d'arbres ; or, ce n'était absolument pas le cas quand ils avaient un rôle militaire de défense : un arbre, ça cache la vue et un assaillant peut se planquer derrière et, en conséquence, pas facile de le dézinguer à coups de flèches ; donc, tous étaient entourés d'un "glacis",

-          Plus récent : les champs de bataille de 14 – 18, en particulier autour de Verdun, sont désormais recouverts de forêts ; mais, avant, la plupart de ces coins étaient cultivés.

 

Et voilà, on peut maintenant dresser un nouveau portrait robot du site d'Alésia, qui comporte a minima :

-          La "Proximité" de la Saône (à prendre au sens large : on n'est pas à 10 bornes près)

-          Une forteresse gauloise, connue ou présumée ou totalement oubliée, sur une colline d'au moins 500 ha (histoire de pouvoir loger tout le monde)

-          2 rivières sur 2 côtés de cette colline

-          Une plaine d'au moins 4,5 km de long (et tant pis s'il y a aujourd'hui autre chose qu'une plaine)

-          Une ceinture de collines à distance moyenne autour de la plaine et de la forteresse

-          Un mont au Nord, et surtout, en dehors de la ceinture de collines

-           La possibilité pour Jules C. de construire les défenses qu'il décrit autour de la forteresse (les fameuses "circonvalation de 11 000 pas et contrevalation de 14 000 pas", "détail" que pas mal oublient ou  négligent d'étudier ou de signaler)

-          La toponymie : faisant référence aux noms de lieux d'éléments décrits et/ou noms d'origine celte, gauloise et romaine

 

Cette fois : yapluka examiner tout cela par le bout de notre lorgnette !

 

Avec 2 sous de bon sens et un peu de logique floue, vu que le portrait robot est quand même vague ...

 

Avec, tant qu'à faire, dans un premier temps, à l'aide d'un outil que tout le monde dispose : Gogol Eurss !

 

C'est ce que j'ai fait, bien sûr …

 

Ô surprise (même s'il fallait s'y attendre) : des sites, ben … on en trouve plusieurs !

 

Dont certains ne font pas partie des 7 qui persistent (voir la liste plus haut)

 

D'ailleurs, certains des 7 se retrouvent de fait exclus (je te laisse chercher lesquels !)

 

Et, surtout, il y en a un nouveau qui "colle" (j'avoue que je ne suis pas peu fier de moi, sur ce coup là)

 

C'en est même troublant ....

 

A ce que j'en sais, il n'a jamais fait l'objet de fouilles archéologiques …

 

Youlahup barbatruc, je me suis bien évidemment permis d'aller y faire un tour …

 

Tant qu'à faire, muni d'un détecteur de métaux prêté par une de mes relations …

 

Tudieu !

 

C'est que le détecteur a "sonné" un peu partout, et surtout, là où on pouvait s'attendre à ce que ça sonne ! (genre les fossés des défenses romaines et le sommet des colinnes)

 

Je me suis permis de gratter un peu, histoire de voir, mais en laissant à regret en place mes "découvertes" (entre autres, une typique "balle de fronde" en plomb)  …

 

 

Evidemment, je n'affirme en rien qu'Alésia est bien là où je le dis …

 

Tu te doutes bien qu'avec quelques siècles de présence, les romains ont laissé des traces partout : on est même passés de gaulois à "gallo-romains" et n'oublions pas que le français est une langue latine ...

 

De la même façon, je ne nie absolument pas qu'il s'est certainement déroulé "quelque chose" sur les autres sites (par exemple, c'est un fait connu qu'il y a eu plusieurs batailles du temp de l'empire romain autour d'Alise Sainte Reine, dont une, répertoriée, au tout début du 1er siècle après JC, soit moins de 70 ans après celle d'Alésia)(n'oublions pas que 2 000 ans ont passé !)

 

Juste que ça vaut sans doute le coup que des archéologues professionnels aillent y voir de plus prêt …

 

Et ce site, c'est ****

 

 

 

Ah ! Mais il faut que je te laisse …

 

On m'appelle pour le dîner …

 

Et c'est l'heure de ma piqure …

 

 



 

Repost 0
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 14:45

Ave

 

C'est pas pour me vanter mais j'm'en va de compter une bien belle histoire ...

 

Ouvres bien tes esgourdes (enfin ... tes mirettes) !

 

 

Je te parle là d'un temps que les moins de 20 ans peuvent parfaitement connaître car celà ne date que d'une ou 2 paires d'années ...

 

Nonobstant, celà fait déjà un bail que je brûle de te narrer la chose ...

 

Je ne l'avais point encore fait, à la demande expresse des intéressés ...

 

Je me sens désormais autorisé à le faire (quoique)...

 

Or, il advint qu'en ce temps là, la tribu de la maison qui s'restaure alla effectuer sa ballade dominicale, histoire de digèrer la tarte, en la sombre forêt de **** ...

 

Pour être tout à fait précis, et te permettre de t'orienter si tu souhaites y aller, c'est juste à côté de l'étang de **** (celui qui se trouve dans la sombre forêt de ****) ...

 

Quelle ne fut point notre surprise d'y entendre, au détour d'un chemin forestier, non le brâme du cerf comme il était attendu, mais plutôt le bruit d'un chantier de construction ....

 

Tiens ? Ici ? Au milieu des bois ?

 

Au milieu des bois est le mot, car, là, nul bruit de bétonnière, ni celui d'aucun engin moderne fonctionnant à l'électricité nucléaire, ne venait troubler la douce quiétude qui y règnait ...

 

Juste le doux bruit de la massette et de la broche taillant vaillemment la pierre ...

 

Pour le moins intrigué, le sieur Mako s'avanca et, après avoir salué les personnes présentes et s'être présenté comme il se doit, engagea la conversation ...  

 

Quelle ne fut pas ma surprise (oui, c'est pas un scoop ! Le sieur Mako, c'est bibi !) d'apprendre qu'il s'agissait là de 2 moines, membres d'une confrérie religieuse qu'on qualifiera sans peine de mineure et d'obscure ... (je me demande encore s'ils n'en sont pas les 2 seuls membres)

 

Leur but ?

 

Revenir aux origines de la Chrétienté, dans la plus pure tradition des moines bâtisseurs du temps jadis, tels que ceux qui fondèrent tout au long des âges, l'abbaye de Cluny, celle de Beaume les messieurs et bien d'autres édifices ...

 

Bien évidemment, leur but est beaucoup plus modeste et ils ne créent, de toutes pièces, que d'humbles prieurés (comportant à peine une chapelle, un jardin de simples et un modeste logis) ...

 

Perdus au milieu des bois ... (je te dis pas les tracas administratifs que celà doit impliquer ....)(genre "comment ? vous ne prévoyez pas le raccordement électrique ?" "Administrativement, si, mais c'est pour pas s'en servir")

 

Et qu'incluent-ils dans cette "tradition" ? 

 

Je te le donne en mille : la maçonnerie à la pierre locale et au mortier de chaux !

 

Oubliant un (court) moment qu'il n'est qu'un vil mécréant ayant de plus charge de famille, mon 1er réflexe fut de demander où est-ce qu'on signait ...

 

Revenu à une plus sage attitude, mais toujous séduit par leur démarche, j'ai alors demandé comment je pouvais les aider ...

 

"D'aucune façon" fut leur réponse, car, pour corser encore la chose, ils ont fait voeu de pauvreté (bon, à force d'insister, de se ramener avec une remorque pleine de cailloux et un sac de chaux ou 2, et de dire que tu souhaitais vraiment consacrer une journée de travail à leur chantier, ils ont fini par m'accepter et nous avons eu l'occasion d'oeuvrer ensemble, sans oublier de boire autour de leur feu de camp moult tisanes au herbes médicinales ...)(vas pas croire que je suis un saint, car, objectivement, je n'ai pas été le seul à leur livrer de la pierre et/ou des matériaux) ...

 

Désormais, après un peu plus de 3 années de travaux, le prieuré de la sombre forêt de **** est terminé ...

 

Les 2 frères mineurs sont partis oeuvrer ailleurs, je ne sais trop où (enfin si : j'ai une vague idée !)(mais je te le dirai pas, na !) ...

 

C'est ainsi que me voilà autorisé à t'en parler, à la condition expresse bien sûr de ne pas te dire où celà se trouve ...

 

Mais, régulièrement, je tâche de faire un détour pour retourner le voir, ce prieuré ...

 

Car, noundedious, que voilà un bel ouvrage ...

 

 

 

Et c'est ainsi que se termine cette bien belle histoire ...

 

 

 

 

Je me trompe ou tu ne me crois pas ? (Notes que je te comprends bien !)

 

"L'a encore fumé la moquette, le Mako !" te vois-je penser d'ici ...

 

Tu voudrais bien une preuve ?

 

Avec une enluminure, sans doute ?

 

Eh bien en voilà une !

 

Par exemple, sur celle-ci, ce serait l'abside de la future chapelle que ça ne m'étonnerais qu'à moitié (si toi aussi tu as connaissance de la chose et d'ousseke se trouve la sombre forêt de ****, cher lecteur, "chut, STP !") :

 

prieurébis

 

 

Alors ?

 

Mythe ?

 

Affabulation ?

 

Légende ?

 

Vérité "vraie" ?

 

 

Vas savoir ...

 

 

 

Repost 0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 10:34

Ave

 

 

Nul doute que voilà un titre qui devrait amener ici de moult nouveaux lecteurs !

 

Allez, point de long discours, juste un lien vers les enluminures de Douchka :

 

C'est par là !

 

Comment ça, y'a "tromperie sur la marchandise" ?

 

Vous vous z'attendiez à quoi ?

 

 

 

Repost 0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 19:55

Ave

 

 

C'est pas faute de l'avoir dit et répèté : rénover, c'est aussi rattraper les honenries des précédents propiétaires ...

 

(soyons honnètes : tout en en faisant sans doute soi-même)

 

Tu souhaites un nouvel exemple ? (pris totalement au hasard à la maison qui s'restaure, il va de soit)

 

Depuis que nous avons emménagé, ma coordinatrice de travaux et moi-même faisont sècher le linge sur le superbe fil à linge dont nous avons "hérité" ...

 

Or, celui-ci, les années passant, est de plus en plus ... disons ... "mou du genou" ...

 

La preuve en enluminure (tu noteras que le lila est quasi en fleurs) :

 

Filinge 04-12 (2)

 

 Bon, vu que comme ça, il n'y a rien de vraiment choquant (bah oui, le terrain pourrait aussi être en pente !), une autre enluminure avec un fil à plomb improvisé :

 

Filinge 04-12 (1)

 

Je suppose que c'est plus clair ainsi ?

 

Bref, plus ça va, plus le temps passe et plus les poteaux penchent ....

 

Une honnerie ne se cacherait-elle point par là ?

 

Hop, on creuse un chouilla :

 

Filinge 04-12 (4)

 

Et .... BINGO !

 

Ce qu'on appelera pompeusement la jambe de force est simplement enterrée ...

 

Du coup, vu que toute action enträîne une réaction, faut pas s'étonner qu'elle s'enfonce progressivement dans la terre ...

 

Et que du coup, les poteaux penchent ... penchent ...

 

Ma doué ....

 

Allez : action !

 

Redressage des poteaux, une pierre pour te caler tout ça, une auge de ciment de Portland par poteau pour bloquer le tout, rebouchage des trous après séchage du mortier, et youlahup barbatruc, une verticalité de bon aloi est ainsi retrouvée !

 

Mais, bien sûr, tout ça, c'était avant le drame, comme dirait Zapetou ...

 

Car, désormais, les fils à linge en place sont un poil trop courts ....

 

J'avais beau m'attendre à un truc de ce genre ...

 

P.... de putentrailles de s....erie de scrongneugneu de b..... de gougnafier à la ..., m.... !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 21:35

Ave

 

 

Maintenant que j'en ai découvert tout un "nid", me v'là rendu à construire une peu partout dans la maison qui s'restaure des étagères en palettes de récupération ...

 

Sur celle-ci, j'avoue ne pas m'être trop enquiquiné ...

 

Car les réhausses, qui sont là que pour pouvoir passer le transpal' dessous, vont tout simplement servir de montants :

   Palet2

 

Bon, autant te le dire de suite :

 

Vaut mieux être soigneux au moment du démontage ...

 

Mais y'a un gros avantage !

 

C'est un modèle qui est vraiment construit en 2 temps - 3 mouvements ...

 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 21:28

Ave

 

 

En ces temps de campagne électorale, force est de constater que le développement durable est jusqu'à présent passé à la trappe ...

 

C'est simple : y'a pas un candidat qui en cause (y compris, à moinsque je ne me trompe, la Jolie Eva, alors que c'est quand même son fond de commerce, non ?)

 

Je sors donc de ma léthargie bleuguesque histoire de t'en causer un chouilla ...

 

 

Donc, en rappel des faits, le Mako, il s'est construit tout récemment tout un tas d'étagères de rangement ...

 

Ce qui a été l'occasion de réaliser un inventaire de ses richesses, dont son stock d'ampoules ...

 

De façon concomitante, et tout à fait par hasard, y'a une lampe qui a grillé ...

 

Une de ces nouvelles lampes fluorescentes (dite "à basse consommation") ...

 

Ce qui suit est totalement intuitif (je ne tiens pas un fichier en aixsel du remplacement des ampoules ni de leurs temps de fonctionnement)

 

T'as pas l'impression que ces "vertueuses" ampoules à basse consommation grillent tout aussi souvent que celles à incandescence ?

 

Et que leur durée de vie est en diminution ?

 

Et ce, surtout depuis que les vieilles ampoules à incandescence ont été retirées du marché ?

 

Nous prendrait-on encore une fois pour des cruches ? (notes que ça ne serait pas la prmière fois, ni la dernière)

 

Une chose en ammenant une autre, je te propose un peu de lecture (je sais, wikipedia, ça vaut ce que ça vaut mais ça a au moins le mérite de dire les choses) ...

 

Je te recommande surtout le chapitre "inconvénients" !

 

Edifiant, non ?

 

 

En prime, permets que je te livres ici une info' (glanée dans une revue qui me passe quelquefois dans les mains)(hélas, pas possible de te mettre un lien valide vers l'article) ...

 

En plus du mercure, les terres rares (Cerium, Europium, Terbium, Yttrium, etc.) entrent dans la composition des poudres lumiphores des lampes fluorescents ...

 

Jusqu'à présent (car on nous promet que tout va changer en 2012), ces poudres n'étaient pas recyclées "par défaut de solution technique économiquement viable" (je cite)  ...

 

Les poudres étaient donc stockées ... en décharge pour déchets dangereux !

 

"Gouverner c'est prévoir" a dit Emile de Girardin (on peut lui reconnaître un certain sens de la formule vu qu'il est aussi l'auteur de "On peut tout faire avec des baïonnettes sauf s'asseoir dessus")

 

C'est un voeux pieux mais n'aurait-il pas mieux valu y penser avant d'interdire la vente des ampoules à incandescence ?

 

Et d'abord monter l'outil industriel pour un recyclage complet de ces lampes à basse consommation au final pas si vertueuses que l'ont veut bien nous le dire ?

 

 

N'aurait-on pas encore une fois mis la charrue avant les boeufs ?

 

Je me demande, tiens ...

 

  

Par contre, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit :

avec le mercure qu'il y a dedans, il est indispensable de les déposer dans les points de collecte qui leur sont dédiés.

 

Mais de là à faire l'emplètte de nouvelles (pour remplacer celles qui grillent), il y a un pas que je ne franchirai sans doute pas ...  

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0